Apprentissage initié par l’apprenant.e

Les adolescent.e.s fréquentant le centre sont les auteur.e.s de leur éducation. Illes peuvent s’investir dans ce qui les intéresse. Chaque apprenant.e est encouragé.e à prendre l’initiative, avec ou sans l’aide d’autrui, pour identifier ses besoins d’apprentissage, pour choisir ses objectifs d’apprentissage, pour déterminer les ressources dont ille a besoin pour atteindre ses objectifs, puis pour appliquer les stratégies d’apprentissage qu’ille a choisies et les évaluer. Les adolescent.e.s et les facilitateur.trices décident périodiquement de sujets thématiques pour construire les ateliers. Par la suite, chaque apprenant.e construit son horaire par rapport à ses intérêts en fonction des ateliers proposés et d’autres opportunités éducatives. Ille approfondit ses connaissances jusqu’au niveau de compétence qu’ille souhaite. L’apprenant.e est encouragé.e à se créer un plan d’action contenant des objectifs (sociaux, culturels, académiques, etc.) et des échéanciers. 

Organisation démocratique à travers des assemblées et des comités

Les personnes fréquentant le centre (i.e. les adolescent.e.s et les responsables du centre) sont celles qui prennent les décisions en ce qui a trait à ce qui affecte tout le monde (sauf quelques exceptions pré-déterminées par les responsables du centre, par exemple, en matière de sécurité). Pour ce faire, des assemblées démocratiques ont lieu une fois par semaine suivant le principe d’une personne, un vote pour décider du fonctionnement, des activités et des règles du centre. Lors de la prise de décision, nous tentons d’atteindre un consensus. Lorsque nous ne sommes pas en mesure de trouver un consensus, les décisions sont prises à la majorité pour essayer de les mettre en application pour quelques jours afin de déterminer comment on pourrait les améliorer en tenant compte des besoins de ceux et celles ayant préféré une autre option lors de la prise de décisions.

Communication non violente dans le but d’établir des relations horizontales entre tous les membres du centre

Nous tentons de modéliser et d’encourager l’utilisation de la communication non violente pour promouvoir des comportements pacifiques dans lesquels les conversations et la résolution de conflits se concentrent sur les besoins, les observations, les sentiments et les demandes de chacun.e. 

Justice transformative et résolution de conflits

Lorsqu’un conflit émerge, nous souhaitons que les partis impliqués (qu’illes soient des adolescent.e.s ou des adultes du centre) dans ce conflit soient ceux qui effectuent la résolution de conflits le plus possible, car nous croyons que c’est en pratiquant de la résolution de conflits que nous apprenons comment prévenir et résoudre des conflits. Ce faisant, si un conflit émerge, les deux partis impliqués sont invités à tenter de résoudre leur différend eux-mêmes. S’illes ne réussissent pas à résoudre le conflit de par eux-mêmes, nous les invitons à demander l’aide d’un des responsables du centre afin que ce responsable puisse leur suggérer de mettre en application différentes stratégies de résolution de conflits. Si cela ne leur convient pas, nous invitons les partis impliqués à demander à un des responsables du centre à agir comme médiateur.rice dans cette résolution de conflit. S’illes préfèrent une autre option, nous créons un comité de résolution de conflits dans lequel siégera 3 personnes: un.e des responsables du centre et une personne choisie par chaque parti impliqué dans le conflit. L’objectif de ce comité est d’identifier démocratiquement les besoins à satisfaire de chaque partie impliqué dans la situation et de proposer des façons de satisfaire les besoins de ces personnes (voir notre page à ce sujet).

Portfolio électronique et autoévaluation

Les adolescent.e.s. à Mont-Libre déterminent eux-mêmes les critères pour évaluer ce qu’illes accomplissent. Illes sont également en charge d’évaluer eux-mêmes leur travail. Illes gèrent directement le contenu et la mise en ligne de leur travail dans un portfolio électronique. Le portfolio représente un miroir des apprentissages acquis par l’apprenant.e. Le choix des travaux mis en valeur réflète l’esprit critique et la personnalité de l’apprenant.e. L’évolution de ses acquis se reflète dans ses productions. Le portfolio confère une crédibilité au moment de postuler pour un emploi ou dans les instituts de formation supérieure/à l’université sur une plateforme électronique de type Google Drive ou une autre que l’apprenant.e va choisir.

L’importance du consentement des adolescent.e.s 

À Mont-Libre, nous croyons beaucoup en la notion de consentement. Chaque personne décide pour elle-même de ce qu’elle fait lorsqu’elle est la seule personne affectée par ses actions. En ce sens, chaque jeune décide d’utiliser le centre comme ille le souhaite et quand ille le souhaite. Chacun d’eux peut décider s’ille participe à un atelier ou pas et jusqu’où sa participation se termine. Les jeunes demeurent libres de s’investir dans ce qui les intéresse. Donc, lorsqu’un atelier est en cours, les jeunes sont libres d’utiliser une autre pièce pour s’investir dans ce qui les passionne, que ce soit dans le dessin, la danse, la lecture, la musique, les ordinateurs, le sport…

La liberté des adolescent.e.s à Mont-Libre

Au centre, les adolescent.e.s bénéficient d’une liberté qui s’arrête où celle des autres commence. Cela implique qu’illes peuvent décider ce qu’illes font, avec qui illes le font et quand illes le font. Ainsi, illes demeurent responsables de leur éducation, de leurs actions et des résultats de leur choix.

Multi-âges

Mont-Libre est un centre éducatif multiâge. Ici, nous préférons grouper les jeunes en fonction de leurs intérêts peu importe leur âge. Nous croyons que cette manière de faire contribue à créer un espace d’apprentissage agréable et permet à ce que les plus vieux puissent apprendre des plus jeunes et vice-versa. En ce sens, les ateliers proposés à Mont-Libre sont offerts à tou.te.s ceux et celles souhaitant participer peu importe leur âge.

Chaque jeune a accès à une personne mentor

Afin d’aider tous les jeunes à cheminer comme illes le désirent, nous souhaitons qu’illes puissent chacun avoir accès à un mentor s’illes le souhaitent. Pour ce faire, nous les invitons à se choisir un mentor qu’illes auront la possibilité de rencontrer une fois par semaine. Le fonctionnement de ces rencontres est co-construit par l’adolescent(e) et le mentor. Lors de ces rencontres, illes peuvent discuter de leurs objectifs et de leurs intérêts à court, moyen et long termes, échanger sur comment illes se sentent et travailler sur leur portfolio électronique. Chacune de ces rencontres peut durer jusqu’à une heure par semaine. Elles demeurent optionnelles.

Liens avec la communauté

Les adolescent(e)s sont encouragé(e)s à partager ce qu’illes veulent apprendre et ce qu’illes veulent faire. Si les facilitateur(rices)s et les autres adolescent(e)s du centre ne sont pas en mesure de satisfaire ces souhaits, nous essayons de trouver des bénévoles dans la communauté qui peuvent aider les adolescent.e.s du centre. Par exemple, si un groupe d’adolescent(e)s souhaitent apprendre le japonais et qu’aucun des facilitateur.rice.s ne parle japonais, nous allons tenter de trouver un.e enseignant.e de japonais dans la communauté.

La certification

À Mont-Libre, les adolescent.e.s peuvent faire certaines tâches et utiliser certains appareils (par exemple, répondre au téléphone au nom du centre, utiliser le four, publier sur les réseaux sociaux au nom du centre) s’illes ont obtenu la certification appropriée. Pour obtenir cette certification, comme tou.te.s les adultes au centre, illes doivent démontrer à deux personnes certifiées (adultes ou adolescent.e.s) qu’illes peuvent accomplir la tâche ou utiliser l’appareil de manière adéquate et sécuritaire.